Rappeur Story SCH

SCH, de son vrai nom Julien Schwarzer, est né le 6 avril 1993 à Marseille.Passionné de musique depuis son enfance, il décide de poster l’année de ses 15 ans des sons sur son skyblog avant de se faire connaitre en apparaissant sur la mixtape R.I.P.R.O. Vol.1 de Lacrim en 2015.L’artiste sortira par la suite 5 projets :-A7 (2015) -L’album qui l’a fait décoller au titre de rappeur avec des titres comme «Gomorra», «A7» ou « Champs Elysées ».-Anarchie (2016) – L’album qui l’a fait connaître du grand public, aux instrus plus mélancoliques.-Deo Favente ( 2017) – Liaison de ses deux album, A7 et Anarchie.-JVLIVS (2018) -Projet solitaire dans lequel il se livre beaucoup, très story-telling.-Rooftop (2019) – Projet très coloré, en collaboration avec plusieurs artistes qui lui parlent musicalement.Cet artiste aux multiples facettes se décrit lui-même comme loyal et trop perfectionniste, deux adjectifs que l’on retrouve dans son travail. Il le dit lui-même dans une interview donnée à Rapelite en mai 2017: « Un de mes pires défauts c’est d’être parfois trop perfectionniste dans le taff, ça me fait perdre du temps ».Sous ses airs gangster de la mafia italienne, SCH tire son inspiration des beaux textes et mélodies de la variété française.En effet, SCH a sorti quelques titres de variété comme « La nuit » dans Deo Favente et souhaite même faire un album entièrement dédié à ce style musical dans le futur .Ce goût pour la chanson française vient de son père qui a tenu une place importante dans sa vie. La famille de manière générale est un thème qu’il aborde souvent en interview ou en chanson.D’ailleurs, sa coupe de cheveux (une des marques de fabrique de l’artiste) était au départ dans le but de faire faire plaisir à sa mère, comme il le dit en 2016 dans une interview pour MeltyStyle. Il s’en est par la suite servi pour créer son identité esthétique dans le milieu du rap.SCH possède sa propre maison de disques depuis 2018: Maison baron rouge , qui lui permet de faire émerger de nouveaux talents et par la même occasion de garder une liberté dans son travail. C’est pour cela que le travail en Indé est important pour l’artiste.Cette liberté, SCH la revendique dans ces choix vestimentaires. En alternant entre des looks plus urbains et des pièces de luxe avec des tenues plus colorées les unes que les autre, le style d’SCH lui est propre. Ce goût de l’esthétique ce fait ressentir dans ses clips comme notamment dans « Haut standing », qui fut tourné en partie au Palais Bulles (résidence de Pierre Cardin, couturier italien). Un morceau à écouter dans son dernier album haut en couleur « Rooftop » en attendant JVLIVS Tome 2 qui est prévu dans le courant de l’année 2020 selon les propos du rappeur.La hantise d’SCH étant de ressembler aux « autres », pensez vous qu’il a réussi à ce démarquer ?Quels sont vos sons préférés et qu’est-ce que vous appréciez – ou non- chez lui?Donnez nous vos avis sur l’artiste aux multiples facettes en commentaire !

Leave a Comment