Art urbain – “Marche et démarche”

« Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es ». Voilà l’adage qui résume l’exposition « Marche et démarche » !La chaussure est à l’honneur au Musée des arts décoratifs de Paris jusqu’au 23 février 2020. Avec près de 500 paires exposées, toute l’histoire de cet accessoire indispensable à l’homme, est retracée du Moyen Âge à aujourd’hui.Dans l’histoire de la chaussure moderne, la basket tient une place importante. Venue du monde du sport et peu considérée au début, cette chaussure prend sa revanche depuis la fin du XXe siècle en se généralisant sur les trottoirs du monde entier.Il est frappant de constater que l’histoire de cette chaussure urbaine est placée ici sur le même plan que celle des souliers précieux de Marie Antoinette. En effet, au cœur de cette exposition très variée, une salle est dédiée entièrement à l’histoire de la basket et c’est une grande avancée pour le monde des sneakers, en pleine croissance depuis quelques années déjà.Cette partie de l’exposition aborde bien sûr le domaine du sport avec les Converse en toile ou les mythiques « tennis » Stan Smith en collaboration avec Adidas (dédicacée par le joueur de tennis). On peut également trouver la première Nike Cortez créée en 1972 par Bill Bowerman, initialement conçue pour s’adonner à la course à pied.Les baskets, dont l’évolution ne prendra pas fin tant qu’elles ne seront pas auto-laçantes comme celles de Marty McFly dans le film « Retour vers le futur » se veulent pratiques en toutes circonstances. Elles contrastent ainsi avec la collaboration Louboutin et Lynch, une provocation s’opposant totalement aux principes de base de l’ergonomie et du confort.Une déception toutefois avec la petite taille de cette salle qui ne permet pas de placer les sneakers comme un élément de mode à part entière mais seulement comme des accessoires isolés sortis des terrains de sport pour arriver dans la rue. A l’heure où l’engouement autour des baskets rares aussi prisées que des voitures de luxe nous interpelle, il est un peu dommage que ce domaine ne fasse pas l’objet d’une section plus étendue.La basket est bien reconnue comme une des chaussures d’aujourd’hui. Mais il est dommage que cette exposition ne la considère simplement que comme un phénomène de mode ponctuel alors que son développement révèle une réelle révolution dans la manière de marcher de notre humanité. Si tout le monde rêve d être bien dans ses baskets, il faudrait peut-être savoir pourquoi. Cela mériterait bien qu’une exposition entière se penche sur nos très chères sneakers…“Marche et démarche”, jusqu’au 23 février 2020 au musée des Arts Décoratifs de Paris.Exposition gratuite pour les -26 ans.

Leave a Comment