Rappeur Story Ninho

De son vrai nom, William Nzobazola, Ninho nait le 2 avril 1996.Ninho a pris ce nom d’artiste en référence à la traduction espagnole de petit : Niño (il y a ajouté un H pour le franciser) car il a commencé à rapper très jeune (dès l’âge de 12 ans il posait sur des freestyles dans sa cité entre Yerres et Nemours) inspiré par les grands de sa cité.« Pour l’instant je suis toujours entre le 77 et le 91, dans ma cité en claquettes-chaussettes ». (Interview donnée à la yard)Le rap est plus qu’une vocation pour N.I. En effet, il avait prévu son succès comme on peut le remarquer avec les noms de ses projets : « Ils Sont Pas Au Courant » en 2014 suivi de « M.I.L.S » (2016) et « M.I.L.S 2.0 » (2018) ( maintenant ils le savent), en poursuivant avec « Comme prévu » en 2017, pour finir avec « Destin » en avril 2019.Il s’est fait connaître avec le son « Bloqué en bas » en featuring avec Sirsy (actuel Yaro) sur I.S.P.A.C 2 et également avec sa série de freestyles « Binks to Binks ». Aujourd’hui, l’artiste a dépassé le milliard de vues sur Youtube.Une des inspirations qui l’a poussé à commencer à écrire est le collectif « Mafia k-1 fry » (avec de nombreux rappeurs tel que Rohff notamment). Pour arriver où il en est, il a puisé cette determination dans sa comparaison aux autres rappeurs en écoutant leurs sons, regardant leurs interviews, leurs clips et se disait que si eux y arrivaient lui aussi pouvait le faire. « J’étais déjà sûr de moi. J’étais conscient de mes capacités.»Le rappeur de 23 ans est notamment connu pour ses nombreuses collaborations (une cinquantaine durant sa carrière) avec divers rappeurs français, qui, quelqu’ils soient ne floppent jamais en partie grâce à la présence de l’artiste sur le feat.Son année 2018 se montre par ailleurs très productive avec pas moins de 13 featurings figurant sur les albums de divers rappeurs français (de véritables hits pour la plupart) tels que Longue vie feat Sofiane, Air Max avec Rim’K, Ma 6t a craqué feat Kpoint, Et j’deviens fou avec Jul, Sheitana avec Hornet la Frappe ou encore Prêt à partir en featuring avec SCH. Des titres qui confortent son statut de tête d’affiche du rap français.Durant sa carrière, Ninho a obtenu quatre disque d’or et quatre disque de platine avec M.I.L.S, Comme prévu, M.I.L.S 2.0 et Destin.Il a également décroché trois double disque de platine avec M.I.L.S 2.0, Comme prévu, et Destin. Enfin, le rappeur a obtenu deux triple disques de platine avec Comme prévu et Destin.Il compte également 65 single d’or, 21 single de platine et 10 single de diamant (5 en feat. et 5 en solo).N.I est signé sur le label Mal Luné Music depuis 2015 et sur le label Rec 118 (de la major Warner Music) depuis 2016.Il a par ailleurs annoncé la sortie de son nouveau projet, M.I.L.S 3.0 très prochainement.Anecdotes concernant l’artiste:Une de ses plus grosses phobies est le feu. Ninho à propos de son titre Tout ira mieux : « Pour moi ce morceau est juste un constat de tout ce qui se passe dans ma vie. Dans la vie tu as des périodes où tu es triste, d’autres où tu es plus joyeux. Je me suis lâché sur ce morceau et je tenais à faire des titres qui peuvent toucher les gens. Quand tu es triste tu n’as pas forcément envie d’écouter des morceaux joyeux, c’est pour ça que j’ai écrit « Tout ira mieux ». La musique sert aussi à ça : émouvoir et dresser un constat. Dans mon cas le constat n’est pas très beau à voir mais je garde quand même espoir et je me dis que Tout ira mieux. »Selon une interview qu’il a livré au magazine « Le monde Afrique » en avril 2019, le son qui le représente le mieux dans son album « Destin » est Big Pac ( pour lui, il n’y a qu’un pas entre l’anonymat et la notoriété).Ninho a écrit son album « Destin » en dix jours. Le rappeur et son équipe se sont enfermé dans une maison, ils ont produit environ 1 son par jour, 3 sons enregistrés à Paris avant et après la session enregistrement, mais le plus gros de l’album a été produit en seulement en dix jours.Ninho a réagi concernant le leak de Destin, la veille de sa sortie: « Je me suis dis, ça va on a tenu jusqu’au 24 heures ».Le rappeur Kino-congolais a participé à « Hip Hop symphonique 4 » produit par la radio « Mouv’ », où il a interprété ses titres « La vie qu’on mêne » et « Goutte d’eau »accompagné par un orchestre symphonique, émotions garanties.Ses principales motivations futures ? Rester n°1 le plus longtemps possible, élargir au maximum son public et être le plus polyvalent possible. « Je pense qu’un bon rappeur doit être tout terrain. Je ne vais pas me cramponner à un style. J’essaye d’être polyvalent et proposer quelque chose de nouveau. C’est en s’ouvrant à d’autres styles que mon public s’élargit. J’accordais beaucoup d’importance aux freestyles. Je tenais à ce que mon public sache que je suis capable de « freestyler », de « kicker », avant de pouvoir m’attaquer à un projet et à des morceaux plus construits. »

Leave a Comment