Rappeur story Nekfeu

Nekfeu, pilier du rap français, a grandi et évolué sous les yeux du public.  De son vrai nom Ken Samaras , il nait à La Trinité dans les Alpes Maritimes le 4 avril 1990 et arrive a Paris à l’âge de 11 ans.  Il sera surnommé « Nek » (verlan de Ken) dès son enfance.

Vers ses 16 ans, en rencontrant celui qui deviendra l’un de ces meilleurs amis, Alpha Wann, il découvre le milieu du rap et en tombe amoureux. La même année il commence le rap en collectif. 

En 2011, encore à ses débuts, on entend parler de lui grâce à Rap Contenders qui lui offre une nette visibilité. Le clash contre Logik Konstantine a été très médiatisé avec une punchlines devenue un vrai classique dans le milieu du rap français. 

Le public découvre Nekfeu avec différents groupes (avant de  qu’il se lance en solo par la suite) : – – le groupe S-Crew -anciennement P.O.S- (composé de Nekfeu, Framal, Mekra et 2Zer) avec qui il sort un premier projet en 2009 « Même signature », suivi d’un album en 2013 « Seine Zoo » puis en 2016, « Destins Liés ,  qui se classe à la première place du top album français.

– le groupe 1995 ( composé de Nekfeu, Alpha Wann, Darryl Zeuja, Fonky Flav’, Sneazzy et Hologram’Lo) se fonde en 2008. Ils sortent un premier EP en 2011, « La source » suivi de d’un 2e EP, « La suite ». Un unique album du groupe est sorti en 2012, « Paris Sud Minute ». 

Le groupe se montre de moins en moins plus actif avec le temps et la fin de celui-ci est officiellement annoncée en 2019.

-Le collectif « L’entourage » composé de 10 rappeurs ( Alpha Wann, Deen Burbigo, Doums, Eff Gee, Fonky Flav’, Framal, Jazzy Bazz, Mekra, et 2zer) ainsi que de membres qui ne rappent pas. Il compte un album « Jeunes entrepreneurs » sortie en 2014 avec une tournée en lien avec celui-ci.

-Le regroupement de MC 5 majeur (Nekfeu ainsi que les groupes Fixpen Sill et Hors II Portée) enregistrent une mixtape en 2013 entièrement réalisée en seulement une semaine: « Variations ».

En 2011 Nekfeu a sorti beaucoup de projets, notamment la mixtape en duo avec Alpha Wann: « En sous marin ». 

Ken se démarque de part son talent d’écriture et ses rimes particulièrement riches : – — – des rimes équivoques comme dans Risibles amours « Évidemment, la vie d’amant me fait l’effet d’un vide en moi. »

– des doubles sens comme dans Humanoïde « Un petit grain de sable, la solitude m’inspire des airs » Encore une fois, il va jouer avec le champ lexical ; « des airs » peut aussi s’entendre « désert » et cela colle plutôt bien au sens de la phrase.

– Des antiphrases comme dans Rêve d’avoir des rêves « Quand j’ai besoin de faire le vide, je fais le plein »

– Des assonances et allitérations comme dans Menteur menteur « On s’tape, j’augmente mon stuff et mes stats changent de skeud’ ; J’appelle mon staff depuis le stud’ et j’pars en stunt les voir au stade »

C’est un peu la spécialité de Nekfeu présent dans la majorité des titres.

– Des jeux de chants lexicaux comme dans Avant tu riais « Tu sens bien que t’es unique, tu veux pas qu’on te double, l’homme est lâche comme un nœud » champs lexical du noeud.

Feu, son premier album solo, sort en juin 2015 (suivi d’une réédition avec 8 morceaux inédits du rappeurs en décembre 2015). Il nous présente davantage sa passion pour la littérature. En effet le parisien y fait des références aux oeuvres qui l’inspire, à savoir le titre « Le Horla » (oeuvre de Maupassant) ou encore Martin Eden pour l’oeuvre de Jack London.

Nekfeu explique que lorsqu’il était jeune, il a subit une éducation stricte et qu’il n’avait ni télévision ni internet, ce qui a surement développé son envie de lire, d’écrire sans oublier son imagination. 

Dans cet album, Nekfeu est très intime et parle de sujets qui le touchent personnellement. Il y met en avant  autant sa culture que son vocabulaire et montre son talent de rappeur sous plusieurs facettes, que ce soit son talent de kickeur ou plus dans la mélodie.

Ayant déjà une fan base présente suite aux projets précédents, c’est avec 18 844 ventes en une semaine, que Nekfeu signe le meilleur démarrage de l’histoire du top téléchargements pour un 1er album d’un artiste français.

Avec le titre « On verra », il a sû ramener un public qui n’était pas le sien. En effet, le morceau diffère de son style habituel et de la profondeur des textes dont il a habitué son public. Il ne voulait pas le sortir pour cette raison, mais sa maison de disque de l’époque (Universal) – il est aujourd’hui indépendant – lui aurai légèrement forcé la main car il avaient prédit le tube qu’il est devenu par la suite. Pour des raisons économiques et de notoriété, il a accepté de le sortir (malgré des regrets plus tard), ce qui lui a apporté une visibilité supplémentaire. Feu est aujourd’hui certifié disque de diamant.

Seulement 1 an après, Nekfeu sort son 2e album : Cyborg.

Un projet annoncé lors de son concert à Bercy (1er décembre 2016) et sorti le lendemain. L’artiste n’a bénéficié d’aucune promotion. 

Une sortie aussi rapide peut faire écho la sortie de la mixtape surprise de Drake « If your reading this it’s too late », artiste très apprécié par le Fenek. La raison la plus probable de cette sortie est l’annonce du « Black album » pour décembre 2016 (album composé uniquement de titres inédits de Nekfeu composés avant 2012), de son ancien label Y&W avec qui il entretient des relations très tendues. Les deux partis en sont allés jusqu’à régler leurs comptes devant un juge. En effet, le label réclame plusieurs millions d’euros à Nekfeu pour avoir fait interdire la sortie de cet album.

L’ancien label comptait se faire de l’argent sur le dos de l’artiste, seulement il a été plus rapide. 

2 ans plus tard, le black album à leaké sur twitter, Y&W  sont soupçonnés d’en être les auteurs.

L’album en lui même à un lien direct avec le titre Cyborg. En effet, on peu remarquer que la séparation est fine entre l’humain et le robot avec des titres comme « Réalité augmentée » (avec des bugs volontaires) ou « Programme » (avec la même phrase répétée de façon robotique « tout est une question de volonté ») ou encore « Humanoïde », 1er titre de l’album, qui fait référence au dernier titre de Feu « Etre humain ». 

On remarque cette frontière floue que fait l’artiste entre l’humain et le robot, comme l’explique parfaitement la chaine Youtube « Le Règlement ». 

Avec moins de sons commerciaux que dans Feu, Ken a produit un album qui affirme le talent pour lequel on l’a connu, avec des textes profonds et des prods qui le différencient. Une différence avec son 1er album qui se traduit par le label qui à produit Cyborg, Seine zoo. Le label est créé par Nekfeu lui-même en 2013 et est composé du beatmaker Hugz Hefner ainsi que du S-Crew.

Cet album qui s’inscrit pour beaucoup comme un classique du rap français, lui aussi certifié diamant.

Une productivité donc à son apogée entre 2016 et 2017 jusqu’à ce qu’on assiste à un calme plat de la part de l’artiste pendant 2 ans jusqu’à la sortie de l’album l’an dernier de son 3e album: Les étoiles vagabondes (6 juin 2019). Nekfeu sort par ailleurs un documentaire de 1h30 expliquant la conceptualisation de son album la veille dans plusieurs salles partout en France (le documentaire est aujourd’hui disponible sur Netflix). 

Un calme inquiétant de la part du rappeur à l’imagination débordante qui fait miroir à son syndrome de la page blanche, une première pour le poète. Pour contrer sa profonde tristesse et son manque d’inspiration, il décide de voyager. Premièrement, la Grèce,sur l’île de son grand-père Myrtilène afin d’y retrouver ses racines où il écrit «Ολά Καλά », qui représente ce voyage.

Le voyage se poursuit par le Japon, endroit tenant à coeur à l’artiste, qui lui même parle japonais. Il a par ailleurs convié son amie, la chanteuse japonaise Crystal Kay, déjà présente sur Cyborg sur le titre Pixels.

Il se retrouve ensuite à La Nouvelle-Orleans, où il se rend compte de l’importance de la vie suite à être passé de près à côté de la mort, pour cause d’un ouragan, ce qu’il retranscrit dans « premier pas » et où il se trouve au coeur d’un gospel dans « Dernier soupir ». 

Il continuera son périple à Bruxelles, le temps d’une collaboration avec le Damso et finira  à Los Angeles, là où il a pu s’isoler et être productif.

Les thèmes principaux de l’album sont l’amour et les discriminations sociales.

Une partie du mal être des rappeur est due à une rupture difficile qu’il a vécu, ce qu’il exprime sur la majorité des titres. 

Autour de cette jeune fille mystérieuse (dont on a l’impression d’entendre parler depuis 3 albums), beaucoup de théories sont apparues sur la toile. 

Ken a utilisé le même son « Toi,toi,toi » sur des sons comme O.D sur Cyborg que sur Elle pleut du dernier album. 

Beaucoup on donc cru qu’il s’agissait de l’actrice Karidja Touré (avec qui Nekfeu est proche dans la vie), seulement celui-ci a démenti. 

Une autre spéculation est apparue quant au potentiel suicide de sa petite amie de l’époque, suite à plusieurs punchlines :

– « ma copine me fait des sourires pendant qu’elle est transfusée » dans « Ολά Καλά ».

– « tu adorais le soleil avant d’rejoindre Dieu, avant d’laisser mon âme seule au monde » sur « Risibles amours » (Feu).

Mais encore une fois, ce ne sont que des théories, puisqu’il en parle depuis Feu et selon ses textes, il viendrai de se séparer.

La discrimination est un thème important pour Nekfeu (qui se sent concerné par le sujet), il apparait comme un rappeur très engagé et le revendique une nouvelle fois dans cet album:

Il y dénonce:

-Le racisme dans « Cheum » : « Voila ma ie-v, yah, j’étais naïf, y’a trop de racistes dans ce siècle »

-Les rixes abusives policières dans « Le bruit qui court »: « Ça va trop vite comme la mort en G.A.V pour un jeune noir »

-Le sexisme dans « Le bruit qui court »: De voir les dirigeants s’ériger en défenseurs de la morale, Alors que « dirigeante », pour nos sœurs, c’est un mot rare »

-Les discriminations envers les LGBT dans  « Menteur menteur »: « Si t’es homophobe, c’est que tu juges, force à mes LGBT». Cette dernière punchline à en effet fait débat car des mauvaises langues ont essayé de le discréditer en tant que rappeur puisqu‘il défendait la communauté LGBT. 

Nekfeu à tenté par les mots de lever les consciences sur ces 34 titres.

Cet album a moins marché que les précédents mais est pour autant sur la voix de la certification de diamant.

En tant que rappeur engagé, il fait écouter sa voix et participe à quelques polémiques comme la punchlines sur Charlie Hebdo en 2013 : « Les miens se lèvent tôt, j’ai vu mes potos taffer, je réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo. », punchline qui se trouve sur un album collectif dédié au film « La marche » de Nabil Ben Yadir et qui a fait beaucoup parler puisque Charlie Hebdo ont réagi face aux titre et se sont sentis « effarés ». 

Nekfeu a sorti un communiqué suite aux attentas, c’est à dire 2 ans après le titre en question, en expliquant qu’il ne souhaitait aucun mal aux dessinateurs et journalistes directement mais qu’il dénonçait seulement ses pensées. Il a par ailleurs fait part à un journaliste du Parisien qu’il regrettait cette phrase et qu’il envoyait tout son soutien aux familles des victimes. 

Si on analyse la vie de Nekfeu, on se rend compte que le cinéma n’est jamais très loin.

En effet « Les étoiles Vagabondes » et le titre pour le film « La marche » ne sont pas ces seuls pas dans le cinéma: 

– En 2015, il reprend son titre « Reuf » pour le film français Five avec Pierre Niney.

– En 2016, le S-Crew présente le titre « Jusqu’au bout » pour faire la promotion du film Creed.

-En 2017, il joue dans « Tout nous sépare » par Thierry Klifa en tant que rôle principal au coté de Catherine Deneuve « Catherine du Nine ».

-En 2018, il prête sa voix à l’animé  « MY HERO ACADEMIA » et double le méchant All for one. 

-Il a également tourné dans « L’échappée » de Mathias Prado, film tourné il y a 3 ans mais soit-disant bloqué par Mars Distribution, selon le réalisateur.

Nekfeu est avant tout un rappeur humble, discret et qui idéaliser vivre dans un monde meilleur. Dans le rap, suite à son succès, il a ouvert la porte à une vague de rappeurs moins « gansta » et plus poétiques comme Lomepal avec qui il a fait un titre en 2011 « A la trappe » bien avant qu’il ne devienne ce qu’il est aujourd’hui. 

Dans moins de 8500 ventes, les Etoiles Vagabondes sera album de diamant le 3e album -sur 3- certifié de l’artiste.

Leave a Comment