Rappeur story PNL

Tarik et Nabil Andrieu, plus connus sous le nom d’Ademo et N.O.S (anciennement Ladif) forment le groupe PNL.

D’origine Algérienne du coté maternel et Corse du coté paternel, ils naissent respectivement le 26/12/86 et le 25/04/89. Les deux rappeurs ont également un petit frère, Yanis, qui lui est en dehors de ce milieu. Après avoir passé leurs enfance dans le 91 (dans la cité des Tarterets à Corbeil-Essonnes), ils déménagent en Corrèze, à Brive-la Gaillarde où ils passent leurs adolescence.

Ce déménagement est causé par les activités illégales de leurs père, René Andrieu, une figure importante du quartier et ancien braqueur ayant purgé huit ans à la maison d’arrêt de Poissy. Ses activités lui ont causé des problèmes avec le Maire de Corbeil-Essonnes, ce qui a donné lieu à des fusillades dans la ville.

Cela explique les références au Maire dans des titres de PNL comme dans le titre « Dans la légende » : « Igo on veut la ville, boire le sang du Maire ».Une video est en ligne dans laquelle leur père discute avec le Maire et où l’on apprend que Nabil, suite à son bac STG, n’a pas pu continuer son IUT par faute de moyens.

Ademo, lui, obtient un BEP Electro-Technique puis ira travailler à la SNCF.Une fois leurs études terminées, ils reviennent en région parisienne, dans un premier temps à Ivry-sur-Seine (chez leur grand-mère).

Par la suite, ils retournent vivre aux Tarterets. Les deux frères sont élevés uniquement par leur père et y font référence dans plusieurs titres comme dans « Recherche du bonheur » ou « Simba ». Le rap a toujours été présent chez eux. Inspiré par Sinik et Psy 4 de la rime, Tarik se met au rap à l’âge de 15 ans. 7 ans plus tard, il sort sa première mixtape « Son des Halls » puis un volume 2 quelques années après. Ces projets qui tombent très vite dans l’oubli. Entre 2010 et 2013, Ademo fait un séjour en prison pour trafic de stupéfiants à Fleury-Mérogis. Il utilise les bénéfices de ses activités illicites pour payer les heures en studio et financer ses projets rap.

NOS se met au rap pendant que son frère purge sa peine et sort son premier projet : « 365 jours pour percer ». Dans celui-ci, il ne cache pas son envie de réussite monétaire, thème récurrent chez le duo qui voient dans le rap une manière de s’en sortir financièrement.

En 2014, après que Tarik soit sorti de prison, ils décident avec Nabil de s’associer pour créer le groupe PNL (Peace’N’Lovés). Le groupe met en avant le cloud rap en France, ce qui diffère de leurs anciens styles individuels (plus classique et kické).

Le 10 avril 2014, ils sortent leur premier clip « Différents » qui fait partie de leur premier projet « Que la famille ».Le 2 mars 2015, ils sortent leur 1er album « Que la famille » composé de 12 titres et y dévoilent leur métamorphose musicale. Une instru planante et des paroles crues auto-tunées sur des mélodies douces, voilà le secret de ce groupe sortant de l’ordinaire.

L’album se vend uniquement en physique de main en main, et sera disponible sur ITunes quelques semaines plus tard. 6 titres du projet sont clippés afin d’accroitre leur visibilité dont : « Je vis je visser ».

C’est suite à ce projet que la maison de disque Def Jam les contacte afin de leur proposer un contrat, mais ils refusent car l’indé est la seule option pour rester dans l’optique « Que la famille ».

Par ailleurs, toute l’équipe du groupe (à savoir le manager, l’attaché de presse et même les réalisateurs de leurs clips) viennent de leurs quartiers et sont des amis de longue date. L’indépendance des rappeurs est à son apogée. En effet, ils n’usent d’aucune collaboration ni d’aucun média pour faire leurs promotions quelle qu’elles soient.

Lors du début de carrière solo d’Ademo, on peut cependant retrouver quelques featurings avec par exemple Rim’k ou Guizmo qu’il avait invité pour un de ses projets, mais ce dernier n’a invité ni N.O.S ni Ademo sur les siens, comme le dit Nabil dans « Dans les temps (J-353)» : « Akhi personne m’invite, l’amitié je ne gratte pas. Guizmo il joue l’VIP, je ne suce pas c’est pas grave ».

C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de ne collaborer avec aucun autre artiste, excepté des rappeurs signés dans leur label (QLF records), à savoir le groupe DTF (originaires des Gargarines à Ivry et proches des deux rappeurs).Pour les médias, idem : boycottés par Booska-P, ils ont pris la décision de ne plus donner aucune interview. N.O.S en parle dans son morceau « Spartiate (J-300) : « Jsuis l’talent censuré de la booska-tape, j’suis trop net. On m’a dit N.O.S t’loupe tout de suite, ça sent le boycott.»

En juin 2015 le groupe sort le clip du titre “Le monde ou rien » qui leur donne une grosse visibilité, c’est un premier buzz pour eux. Une semaine après la sortie de ce clip, ils sortent leur 2ème projet: Le monde Chico, contenant 17 morceaux. Durant la semaine de sa sortie, ils annoncent leur venue dans l’émission Planète rap (sur Skyrock), afin qu’ils fassent leur promo. Seulement, ils enverront à la place leur entourage ainsi qu’un singe Mowgli), une allégorie du groupe. Un coup de buzz osé qui leur vaut une visibilité supplémentaire. Malgré la quasi absence de promotion, ils écoulent 15 818 exemplaires en première semaine dont 9219 en physique.

Cette rareté sera leur ligne de conduite jusqu’à aujourd’hui. Au premier jour de l’année 2016, PNL sortent le clip d’un titre qui deviendra un classique : « Tempête ». Malheureusement, il se voit très vite supprimé des plateformes de streaming pour cause de droits d’auteur, problème assez récurrent chez les artistes après avoir prit des instrus gratuites sur le web dans lesquelles le beamaker n’est pas cité.

PNL sont alors au cœur de l’actualité et leurs fanbase s’agrandit de plus en plus. Ils atteignent le million de vues en seulement 24 heures sur le clip « DA ». PNL sortent alors le clip « Oh lala » qui lui aussi fait le buzz de par les merveilleux paysages (ici en Islande), leur signature dans la plupart de leurs clips. Ils ont en effet tourné à travers le monde entier, notamment au Japon, aux USA, en Italie, en Islande, en Afrique du Sud, en Namibie ou encore en Jamaïque.

Environ 1 an après « Le monde Chico », ils sortent leur 3ème projet « Dans la légende » (16/09/2016). Les deux frères proposent alors à leur communauté de créer la cover de l’album, mais c’est le grand Fifou qui en aura le privilège sans même les rencontrer réellement. Il témoigne de la minutie et du perfectionnisme des artistes. Il a fait plus de 500 essaies de cover pour arriver au résultat final.

La promo en indé de cet album est encore plus travaillée que le projet précédent. En effet, ils décident de créer une mini-série avec les clips de certains titres du projet. La veille de la sortie de l’album, PNL sortent le clip « Naha » qui est le début de celle-ci. L’album est certifié disque d’or en première semaine (51.487 albums vendus). Une affiche version XXL de leur album est accrochée sur un bâtiment entre la porte de saint Ouen et porte de Clignancourt, un coup de com supplémentaire des deux frères, que des milliers de personnes ne peuvent pas rater.

Ils débutent leur tournée en mai 2017 et l’annoncent grâce à un numéro de téléphone:sur des affiches types « avis de recherche » du « méchant » dans leur mini-série délivrées dans toute la France, un numéro est inscrit. Au bout du fil, on pouvait entendre un extrait du titre « Bené ». Tous ceux ayant appelé recevaient alors un message avec leur date de concert selon leur localisation.

Tous les sons du projet sont certifiés, ce qui est rare pour un album, surtout quand il n’a pas connu de promotion. Dans la légende a été un véritable succès, il est certifié disque de Diamant un mois après sa sortie (mai 2017). Ce sont les premiers à obtenir cette certification en indépendant (avant Jul qui obtient son premier diamant un mois plus tard). Ils ont envoyé Mowgli ( le fameux singe) chercher leur certification, ce qu’ils diffusent sous forme de clip sur leu chaîne YouTube « On enverra Mowgli chercher médaille ». Après ce dernier coup de buzz, PNL disparaissent de la toile.C’est en juin 2018 qu’ils annoncent leur grand retour avec un clip aux paysages époustouflants tourné en Namibie : À l’ammoniaque.

L’année suivante, PNL crée encore une fois le buzz avec un live sur leur chaîne youtube, où l’on peut y voir la planète Terre tourner et entendre par moments des extraits de leurs sons. Le live dure plus de 24h et le soir même, le duo sort le clip : « Au DD ». Ce clip est une véritable oeuvre artistique: les deux frères se sont accaparés le monument symbolique de la France: la Tour Eiffel. Le clip est un véritable succès, ils récolent plus de 12,5 millions de vues en 48h, le son bat tous les records. À la fin de ce fameux clip, ils annoncent leur 4ème album prévu deux semaines plus tard, le 5 avril 2019: « Deux frères ».

Il est disponible en deux versions avec un son bonus dans chaque CD comme pour le précédent album (Je t’haine et Cramés): « Frontières » et « Capuche ». L’album est certifié platine en moins d’une semaine avec plus de 113.000 ventes dont 62.787 en physique, une évolution phénoménale pour le groupe qui a su réunir une communauté extrêmement présente.

Les deux frères ont créé une marque de merchandising « QLF » et ouvrent un pop-up store pour lancer leur nouvelle collection pendant un week-end fin mai 2019.Après avoir sorti le titre « Tahia » en l’honneur de la victoire de l’Algérie à la Coupe d’Afrique de Football, le duo sort un nouveau clip début aout, frappant de part les images tournées en Jamaïque: « Blanka ».

Fin novembre de la même année, PNL relancent un live, similaire au premier, où l’on peut apercevoir des anneaux dans l’espace avec des coordonnés gps inscrites. C’est une manière inédite d’annoncer leur tournée pour « Deux Frères ». Des anneaux ont été placés dans chaque ville où ils vont se représenter. Il fallait scanner celui-ci sur Snapchat pour pouvoir avoir sa place 24h avant la sortie officielle dans les points de vente. À ce jour, ils annoncent complet dans toutes les dates exceptées à Nîmes, date annulée pour cause du Coronavirus, les autres dates ayant été reportées à février 2021.

Un extrait est sorti sur Spotify en mars dernier durant quelques jours avant d’être retirée de la plateforme, sans aucune communication du duo. Selon des proches, PNL aurait passé une grande partie de leur confinement en studio.

Un nouveau projet en préparation ? A suivre….Les deux frères ont souvent laissé comprendre dans leurs morceaux que la musique n’était qu’une façon de faire de l’argent. Un thème important pour les artistes, représenté jusqu’à leur noms de scène : L’équivalent à lovés (argent). Ils laissent ressortir depuis quelques années qu’ils ne resteraient pas éternellement sur le devant de la scène. Deux rappeurs de talents de part leur technique, leur innovation et leur communication inédite pour des rappeurs français. Aussi discrets sur leur vie professionnelle que privée, il suffit au public d’écouter et de déchiffrer leurs titres comme le dit Nikola Feve, leur ingénieur du son : « Tout est dans la musique ».

Anais Borreguero

Leave a Comment