Analyse d’album Jok’air – « VI République »

Son 4e album « Jok’Chirac » sort le 20 mars dernier, Jok’air revient sur le devant de la scène le 11 décembre 2020 avec la réédition de l’opus, intitulé “VI République”.  Le rappeur a ajouté 17 titres, avec presque 1 h de son et les artistes Chilla, Mallaury, Le Juiice, Soso Maness, Goldee Money, R.O.C et Chich en collaboration. 

Le projet commence avec une déclaration du Big Daddy Jok sur le morceau ​“Je vous dis Merci” dans lequel il remercie ses détracteurs, les personnes qui l’ont abandonné et blessé mais également ceux qui ont soutenu l’artiste. Il y relate son parcours, ses difficultés et réussites qui l’ont amené à être la personne qu’il est aujourd’hui. ​“​Tous ces gens qui m’ont laissé, je vous dis merci avec vous j’n’aurai jamais réussi”.

Dans “VI République”, Jok’Air raconte le vécu d’un noir confronté au racisme et à l’injustice en France. Cela fait d’ailleurs écho à la cover de l’album, réalisée par Omizs, qui ​détourne la célèbre photo de Jacques Chirac lors de son élection en 1995, qu’il a remplacé par la militante Assa Traoré en tant que présidente. À travers cette représentation, on ressent la volonté du rappeur parisien de mettre en avant sa lutte contre les violences policières. Il y a une réelle portée politique derrière cette cover. Il scande comme refrain :​ “​Pas de Justice pas de paix​”.

Dans une ambiance plus légère sur ​“Bonne Bonne”​, on retrouve une nouvelle pépite du Rap féminin français, Le Juiice, qui apporte son flow énergique sur une instrumentale signée le duo de beatmakers Medelin. Jok’Air nous montre son talent naturel pour le chant. Surnommé “La voix du ghetto”, il développe cet aspect de sa musique pour laquelle ses fans l’adulent, et ne cesse de s’améliorer au fur et à mesure des projets.

“Clic Clac Bang Bang”, ​c’est le titre du morceau utilisé pour annoncer l’album auprès du grand public sur Youtube. En featuring avec Laylow, le morceau fait indéniablement partie des meilleurs sons de l’album. C’est un banger dans lequel l’ancien membre de la MZ nous montre sa maitrise totale de la langue française et des codes de la musique. Une prouesse qui vous laissera sans voix et qui se termine en beauté par un couplet endiablé de Laylow.

Jok’Air nous a fait cadeau d’un projet plus que varié en terme de sonorités et des artistes présents. Il rappe et chante ses positions face aux problèmes de racisme et violences policières en France, c’est pour lui la meilleure façon de faire passer un message et c’est exécuté à merveille.

Totalisant 5 229 ventes en 1 semaine après sa sortie, le projet est une réussite pour l’artiste qui approfondit d’avantage son style musical, entre chant et rap pur, et qui confirme son engagement politique pour la cause noire et contre les violences policières.

Retrouvez « VI République » sur toutes les plateformes de streaming ainsi qu’en version physique et en téléchargement.

Killian Dos Santos

Leave a Comment