Analyse d’album de Vald et Heuss L’Enfoiré – « Horizon vertical »

Le 18 décembre 2020, Heuss l’Enfoiré et Vald ont sorti « Horizon Vertical », un album en commun de 37 minutes décomposé en 12 titres.

L’idée d’un album en commun a émergé en 2018, lors du tournage à la réunion de « l’addition » , un morceau de Heuss sorti le 25 janvier 2019 en feat avec Vald. 

Ils ont produit cet album en 1 mois et demi (comme ils ont pu le déclarer dans de nombreuses interviews, notamment sur MOUV), pendant le deuxième confinement, avec principalement 2 beatmakers : Zeg P et Seezy.

Zeg P travaillait déjà avec les deux artistes, alors que Seezy travaillait uniquement avec Vald, notamment pour leur label « Echelon » avec lequel ils ont sorti une mixtape « échelon vol 1 » récemment.

Les deux artistes qui se connaissent depuis de nombreuses années nous proposent « une mixtape de rap, pas une mixtape de RNB » comme l’a déclaré Heuss l’Enfoiré dans l’album.

L’album propose des sons très kickés comme « Matrixés », des sons plus chantés comme « Guccissima » ou « 2014 », et des sons old school comme « 1992 ».

« Mauvais » est le 5ème morceau de l’album. Ils ont sorti le clip sur la chaîne de Heuss l’Enfoiré le jour de la sortie de l’album, en même temps que « Royal Cheese » sur la chaîne de Vald. Il a été réalisé par Kub & Cristo, comme les 3 autres clips de cet album.Ce son était à la base un morceau solo de Heuss l’Enfoiré, puis Vald est venu se glisser dessus pour ajouter le morceau au projet : en effet Vald, n’a pas de couplet, il fait uniquement le refrain sur le titre.

En réponse au morceau précédent, le son « Royal Cheese ». À l’origine, ce titre était prévu uniquement pour Vald . Il a été composé par Zeg P et Seezy, et le clip, sorti le 18 décembre, a été réalisé par Kub & Cristo.

Ce morceau est considéré comme la suite du morceau « Royal Bacon », morceau sur l’album « Ce monde est cruel » de Vald. 

« Guccissima » fait partie d’un des premiers extraits de l’album, avec « Matrixé ». Encore une fois composé par Seezy & Zeg P, « Guccissima » est un des morceaux les plus chantés du projet. Dans le clip réalisé par Kub & Cristo, on aperçoit dans un premier temps Heuss tuer Vald, puis par la suite, Heuss se fera lui même tuer par la femme du rappeur de Aulnay-sous-Bois. Ils ont confié chez Clique que c’était la première fois qu’ils faisaient de l’acting de cette manière dans un clip. Ils définissent aussi ce son comme « le plus basique », autrement dit le plus commercial de l’album. Cependant, il mêle à merveille l’univers des deux rappeurs, ce qui justifie son succès dans les charts.

« 2014 » est l’avant dernier morceau du projet. Le titre du morceau équivaut à l’année de naissance de leur 2 enfants respectifs. Ils se confient sur la peur de laisser ou non un héritage à leur enfant. On retrouve une symétrie entre les 2 couplets des artistes, ce qui donne son originalité au son. Chez MOUV, ils confient également que c’est le dernier morceau qu’ils ont enregistrés en studio, fin novembre 2020.

« Adios »  est le dernier morceau du projet et de ce fait, sert de conclusion à celui-ci. Il a été composé principalement par Suikon Blaz AD. Ce morceau est un des gros bangers de l’album. Les deux artistes ont avoué avoir hâte que les salles de concert puissent reprendre car « Adios » est un morceau qu’ils ont envie de produire en live, ce qui est compréhensible vu le rythme du son et l’ambiance délivrée, due à la topline de Vald et au kick de Heuss.

Le projet a réuni les fans des deux artistes et a donc réalisé un très beau score d’entrée. En effet, « Horizon vertical » a cumulé 12 821 ventes en première semaine selon la SNEP, dont 6 891 en streaming, 5 732 en physique et 198 en digital. 

Cet album, très attendu par les fans respectifs a agréablement surpris la critique. Le succès n’est pas si surprenant: la réunion de deux rappeurs aussi atypiques, avec leur univers propres promettant un résultat e le résultat explosif de qualité!

Retrouvez « Horizon Vertical » sur toutes les plateformes de streaming ainsi qu’en version physique et en téléchargement.

Antonin Soulignac

Leave a Comment