Analyse d’album ZKR – « Dans les mains »

Repéré en 2018 avec sa série de freestyles “5 min”, et après un premier EP « Absent », ZKR concrétise 3 ans de travail en sortant son premier album « Dans les mains » le 8 janvier 2021, sous la coupe du label de Dj Bellec.

“C’est ZKR faudra s’y faire”, voici la devise de la nouvelle star montante du Nord, originaire de Roubaix. Considéré comme la relève de Gradur, lui aussi roubaisien, ZKR parvient à représenter, avec le jeune rookie JNR, la scène rap du 59, en cruel manque d’artistes à succès. Le rappeur connait depuis une ascension fulgurante malgré un bref passage en prison en 2019. 

Composé de 21 titres dont 4 featurings avec PLK, Leto, Niro et Koba la D, le rappeur nous propose un projet abouti, technique et versatile avec la présence de gros artistes, ce qui lui offre une visibilité plus large. À noter : les sons “Belle mine”, “Perdu” et “À l’arrêt” sont des morceaux bonus de la version physique du projet, qui sont à retrouver avec un masque et un pochon dans le style et l’univers du Roubaisien. 

Dans cet album, ZKR joue la carte de l’authenticité et relate la vie en banlieue ainsi que ses déboires passés avec la justice, en lien avec le trafic de stupéfiants. Il dit aujourd’hui vouloir se concentrer sur la musique et laisser ses problèmes derrière lui. Malgré ça, on ressent toujours son vécu et son honnêteté à travers ses textes. 

Le premier titre de l’album “Intro #9” nous frappe de plein fouet, avec un ZKR nous démontrant l’étendue de son talent et son aisance pour manier les mots et la langue française. Le rappeur fait sans aucun doute partie des plus grands lyricistes des rookies de la scène actuelle. En effet, il est rare de trouver dans un texte de ZKR du “remplissage” ou des paroles ordinaires. Perfectionniste et technique, l’artiste surprend l’auditeur à chaque couplet avec une recette simple quand on l’entend, mais difficile à exécuter : le rappeur balance une punchlines par phrase. Il nous montre son évolution, en faisant référence à son premier et dernier projet en date : “Je sais qu’j’aurai encore plein d’obstacles sur le chemin, « Absent », c’était un signe, et celui-là, ça sera « Dans les mains ». 

Dans le titre « Poursuite », en featuring avec Koba La D, ZKR prouve qu’il connait bien son sujet. En jouant sur le même terrain que le représentant du Bat.7, qui est pourtant une figure emblématique du rap Français actuel. Il nous expose également sa versatilité en rappant sur une prod mélodique, aux notes de guitare, signée AMusicBoy. “Certains jouent du violon, d’autres d’la guitare Poursuite, ça cavale vite comme des guépards”.

“Tu vois comment ?”- en collaboration avec PLK- est le morceau le plus prometteur du projet. Un banger produit par DJ Bellek et SlemBeatz qui détient sans aucun doute le potentiel d’un tube de l’été, dans lequel ZKR et PLK s’accordent à merveille sur la mélodie, tout en délivrant punchlines sur punchlines, avec en finition un refrain chanté en passe-passe par les deux rappeurs. Le résultat est une agréable surprise tant on observe une alchimie entre les deux artistes, qui n’avaient jamais travaillé ensemble auparavant mais qui se partageaient mutuellement sur les réseaux, comme ZKR l’explique dans l’interview « Long Format » de RapElite.  Le morceau donne envie d’en voir encore plus de la part des rappeurs. “Wesh, Polak, ça raconte quoi vers Clamart ? Ici, y a des loups, des moutons et des canards”. Le son a par ailleurs été clippé et a eu un grand succès puisqu’il cumule aujourd’hui 2,67 Millions de vues. Celui-ci a été réalisé par Chérif de « Nocolorfilms ». Les deux artistes expliquent chez Planète Rap que celui-ci a été tourné à Sarcelles, et pas dans leurs cités respectives à Clamart ou à Roubaix. 

Le Roubaisien s’est associé avec Leto sur « HLM ». Un titre dans lequel Leto performe. Entre kick et mélodies, le membre de PSO Thug est dans sa zone de confort. ZKR, quant à lui, excelle et débite son couplet uniformément. Ils rappent la vie de la rue, un thème commun à leurs univers respectifs. « Menotté au dépôt, tu vas finir déferrer. On chante la misère de nos HLM, ouais »

Sur une prod douce aux airs de guitare de Amusicboy et DjBelleck, « Pourquoi » est une des réussites du projet. Un titre aux airs old-school, dans lequel le rappeur de 24 ans pose ses interrogations au sens large dans ses paroles. « Mais pourquoi c’est toujours les mêmes qui ont l’habitude de parler ? Quand faut agir, ils font pas. Y a celui qui taffe pour les biens, celui qui taffe pour les siens, donc s’te-plaît, confonds pas. »ZKR, dit “la voix du nord », est donc un des artistes à surveiller de très près en 2021. Mélangeant authenticité et technicité c’est un artiste au fort potentiel.

Malgré un début de carrière mouvementé, il ne fait qu’évoluer au fil du temps et des projets. L’album a été extrêmement bien reçu par la critique et par les auditeurs. Il comptabilise 14 218 exemplaires vendus en fin de première semaine, dont 9 373 en streaming, 4 683 en physique et 162 en digital. Un très bon départ pour un rookie qui a su montrer qu’il méritait sa place dans la scène rap française.

Killian Dos Santos

Leave a Comment