Event Rap – En passant pécho : Le film

Neuf ans après les débuts de la web-série sur YouTube, Nassim Lyes et Hedi Bouchenafa reviennent sur le devant de la scène avec leur long-métrage, distribué par Netflix : En passant pécho « Le client a toujours tort ». Le réalisateur, Julien Royal, n’est autre que le fils de Ségolène Royal et de François Hollande. C’est lui qui avait eu l’idée de la web série sortie en 2012, racontant le quotidien de Cokeman et Hedi, les dealeurs les plus perchés de la capitale française. À l’époque, En passant pécho était déjà axé sur la culture urbaine mais cette fois-ci, le rap a vraiment été mis en avant, que ce soit par la B.O du film (principalement composé de titres interprétés par des rappeurs français tels que PLK, Ninho, Leto, Vald ou encore Sofiane), ou encore à l’écran, avec la présence de Sadek en rôle secondaire, qui endosse le rôle d’un des gardes sécurité de Van Gluten, le dealeur et mari de la demi-sœur de Hedi. Le rappeur du 93 se fait droguer sous MDMA part Bun Hay Minh, ce qui donne un résultat assez explosif à l’écran !

Hedi a commencé sa carrière dans le rap avant de continuer dans le cinéma, Nassim Lyes est lui aussi proche du monde du rap, ce qui justifie d’autant plus la présence de culture urbaine dans le film. Un stoner film qui comporte un excellent casting émanant du cinéma français (il réunit entre autres Fred Testot, Vincent Desagnat, Hakim Jemili, ou encore Bun Hay Minh et Julie Ferrier).

La bande originale du film est produite par Kore, célèbre beatmaker français qui a produit entre autres les B.O de Pattaya, des Taxi 3,4 et 5 et qui a créé le label AWA, qui distribue la compile. Sadek a annoncé chez Mouv’ qu’il avait accompagné Kore sur cette B.O en tant que producteur exécutif. La compile comprend 22 titres et réunit 24 artistes dont Ninho, Plk, Gazo, Heuss l’Enfoiré, Stavo, Kalash Criminel, RK, Lacrim ou encore Lyonzon… Elle sera disponible le 12 mars 2021 en streaming sur toutes les plateformes, en version physique ainsi qu’en téléchargement.

Voici la track-list de la compile :

1- Gambas –Sadek

2- Mango –Lacrim

3- Cramé –Timal

4- Gucci Versace –Heuss l’Enfoiré

5- Balafre –Ashe 22 feat Stavo

6- Mon poto –Ninho

7- Pas bien –Plk

8- Message groupé –Gazo

9- Manãna –RK

10- Baby –Vald

11- Perdu –Da Uzi

12- Interlude –Hedi Bouchenafa feat Nassim Lyes

13- Lewandowski –Nahir feat Soso Maness

14- Adelanto –Zola

15- On ira loin –Leto

16- Astrid Chanel Élodie –Lyonzon

17- Nouvelle séquence –Naza

18- Célébration –Alkapote feat Luv Resval

19- Tout va vite –Doria feat Sifax

20- La frappe –Kalash Criminel

21- Tucibi- We Renoi

22- Zone 6 – Fétiche feat Zoupouti 

Le titre « Mango » marque le retour du mythique duo Kore/Lacrim qui ont été à l’origine de bangers tels que AWA, J’suis qu’un thug, On fait pas ça ou encore Mon glock te mettra à genou. Après plusieurs années sans collaborer ensemble, ils sont de retour sur la B.O de En passant Pécho. « On changera jamais d’équipe comme Francesco Totti ».

Sur une instru dansante très rythmée aux airs de guitare, Lacrim alterne entre kick et mélodies avec une aisance qu’on lui connait. Le clip, réalisé par RCA Group, réunit le beatmaker et le rappeur sur des plans estivaux, entremêlés avec des extraits du long-métrage. Le clip, sorti le 5 février dernier, cumule à ce jour 3,67 Millions de vues.

« Balafre » est la première collaboration entre Stavo et Ashe 22, un featuring qui n’est pour autant pas si étonnant quand on connait la proximité des membres de 13 Block avec le groupe Lyonzon. Ce qui est surprenant dans le son, sorti le 22 janvier dernier, c’est la prod, qui n’est pas de la Drill, domaine dans lequel excelle Ashe 22 et auquel Stavo s’était lancé sur « Anarchie », en featuring avec Freeze Corleone et Zesau. La prod reste cependant rythmée, avec un Stavo qui rappe comme sur les morceaux du Blo gang, de manière très saccadée. Ashe 22, lui, installe l’auditeur dans une ambiance lente et sombre. Le clip a été réalisé par Explore314 et suit la ligne directrice des deux artistes, avec des plans sombres et peu de jeu de couleurs. Il cumule à ce jour 505 K de vues.

Le jour de la sortie du film sur Netflix, Plk nous dévoile « Pas bien », un titre présent dans le longmétrage, dans lequel on ressent la sympathie du rappeur de Clamart pour la web-série. Il explique en interview qu’il a en effet grandi avec Hedi et Cokeman et que c’était un honneur pour lui de poser sur la B-O du film. Le morceau se lie totalement avec l’univers d’En passant pécho : entre kick et topline, Polak manie la prod sans fautes. « Ça fait tié-pi comme Black Eyed Peas sans Fergie. Comme au quartier, voir Cokeman sans Hedi ».

Une des surprises qui a fait réagir les fans est indéniablement « Mon poto » de Ninho, dont on a seulement entendu un court extrait dans une scène du film. Le son, qui sortira le 12 mars en même temps que la compilation entière, est très attendu. Il est mélodieux, sur des airs semblables aux morceaux présents sur Destin ou MILS 3.

La compilation du film qui émane d’un projet réunissant de nombreux rappeurs présents dans la scène rap FR actuelle promet un très bon résultat, on l’attend avec impatience. Le long-métrage a ravi les fans puisqu’il s’est glissé en tête des programmes les plus vus en France au lendemain de sa mise en ligne, et est actuellement n°2 du classement. Après un tel succès on attend une suite, qui n’est pas exclue par les deux acteurs principaux qui expliquent au micro du média PBRK : « Ce film peut devenir une série de films Netflix » annonce Hedi. Nassim Lyes, explique quant à lui : « Notre rêve c’est d’en faire plus d’une trilogie, on a pas de limites ».

Leave a Comment